Forum RPG Vesperia
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 Dieux god of yy

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Zéleph S. Stark
girls fall like dominoes

avatar

◈ YinYoinnisé le : 04/01/2011 ◈ Parchemins usagés : 673
Féminin
✦ Points RP : 1183
❦ Age physique : 12 ans
☯ Camp : troool
✭ Activité : ciiiircus

Feuille de personnage
▌Points de Spécialités :

MessageSujet: Dieux god of yy   Ven 3 Jan - 22:29

Emvryo ; Aether de la fatalité, il est souvent peint dans la mythologie comme un homme dont les yeux sont cachés par la faucheuse et qui, assis à un pupitre, écrit l'histoire d'un individu sans pouvoir le juger. Souvent confondu avec l'aether de la mort, il en était le principal bras droit. Pour Emvryo, tout commencement devait avoir une fin pour exister, il disait même dans ses écrits religieux : "Sans point final, aucune majuscule." La légende veut qu'Emvryo était aveugle de par sa vie de mortel, ses yeux ayant été crevés à la naissance par sa mère folle à lier. Conteur d'histoire dans son plus jeune âge puis juge de carrière, la faucheuse lui aurait promis de lui rendre la vue s'il acceptait de le rejoindre dans les limbes. Emvryo symbolise à la fois la vie et la mort et est souvent prié par les écrivains et les artistes en mal d'inspiration. Il devint gardien du premier sceau en l'honneur de la renonciation à laquelle doit se résoudre le mortel qui désire s'élever mais surtout en raison de la valeur qui définit un individu, que l'on dit de par la légende écrite par Emvryo.

Lampsi : Lampsi était l'aether du jour, jumelle de Noctis, aether de la nuit. On disait d'eux qu'ils garantissaient l'équilibre entre bien et mal à une époque où la royauté des races n'existait pas ou était très faible et où donc, la condition de la race ne regroupait pas les peuples. En réalité il n'en était rien, Lampsi et Noctis étant tous deux d'une neutralité presque effrayante, vacillant dans le sens inverse lorsque l'un des deux jumeaux prenait position. Souvent représentés ensemble dans les tableaux, l'une peignant le jour et l'autre le déchirant pour laisser la nuit s'exprimer, ils était souvent priés par les elfes en proie au doute de leurs valeurs avant le schisme entre elfe et alfar. Si Noctis, un homme mystérieux qui ne se montrait jamais a été oublié de l'histoire, sa soeur Lampsi quant à elle a fait couler beaucoup d'encre et est devenu le symbole du deuxième sceau. Elle symbole la lueur dans le noir, le phare des bateaux en perdition et beaucoup de marins ont fini par en accrocher une représentation sculpturale à la proue de leur navire car l'on disait de Lampsi qu'elle effrayait la déesse des océans, amante de Noctis dont Lampsi était terriblement jalouse. Si Lampsi représente le deuxième sceau c'est parce qu'elle représente le chemin qui devra tracer l'aether, maintenant que son existence et ses pouvoirs sont stables, il n'est pas évident de ne pas faire n'importe quoi avec cette puissance divine.

Ilios : Ilios était l'aether du savoir et de la connaissance mais aussi et surtout un aether pur dans le sens où il n'a jamais été mortel pour la simple raison qu'il est le premier aether créé par Sympan. Un des aetheri les plus connus des historiens, son nom lui avait été donné par Sympan en l'honneur de sa planète natale d'après la légende. Il était détenteur de tous les secrets du monde et même ceux que les aetheri ignoraient. Fidèle bras droit de Sympan, ce dernier était certain que sa création mourrait vite à cause de toute cette connaissance ou qu'il désirerait mourir quand il comprendrait autant la merveille que l'horreur des secrets qu'il avait pour ordre de garder précieusement. On le retrouve en peinture en un jeune garçon d'une dizaine d'années avec des yeux de lumière entre le jaune et le blanc et qui n'a pas de bouche de sorte qu'il ne puisse révéler ses secrets avec à son cou une clé et derrière lui, d'immenses bibliothèques qui semblent ne jamais se finir et dont les livres les plus proches du jeune garçon sont tous cadenassés d'une chaîne et d'un verrou. Il symbolise évidemment le savoir et est prié par tous les enseignants, bibliothécaires ainsi que les magiciens et les sorciers en quête de connaissance. Il était également le symbole de l'humilité et ce fut cette caractéristique qui le fit gardien du troisième sceau. Il émane de ceci qu'un aether se doit de rester humble malgré sa capacité à tout savoir, que quelque part, il y a toujours des choses qu'on ignore, qui ne s'apprennent pas dans les livres mais qui se vivent, se découvrent. On a souvent douté de l'imagination des artistes à peindre un enfant alors que l'on imagine plutôt un vieux sage barbu symboliser la connaissance et personne ne se souvient d'Ilios pour en témoigner. Ilios écrivait ce qu'il savait dans des livres qu'il donnait au peuple car il pensait que personne ne devait lésiner son instruction et sa culture. Il ne mentait jamais dans ses écrits mais cachait souvent une partie de la vérité ou la détournait métaphoriquement pour que comprennent seulement les plus habiles, il enseignait toujours à juste mesure sans trop en dire, jugeant que des vérités étaient parfois bonnes à taire.

Asteri : Aether de la fertilité et de la vie, on disait d'Asteri qu'elle était la plus belle déesse que ce monde n'ait jamais connu et que par delà l'univers, elle était louée comme la plus belle merveille de ce monde. De par la mythologie, on l'a disait l'amante préférée de tous les dieux masculins comme féminins ce qui contredisait beaucoup de mythes où elle était présentée comme celle "qui n'avait jamais connu le pêcher". Priée par les prostituées et les femmes infertiles ainsi que les agriculteurs, la plupart des histoires la concernant ont été détruites avec le temps. En effet, on disait d'Asteri qu'elle n'était en meilleure compagnie qu'en celle des mortels et que nul plaisir n'était égalable à ses yeux que la vue d'humains bien taillés. Or à cette époque, les relations entre aether et mortel ne pouvaient être autre que servitude et prière, il y avait un caractère sacré à ne pas blasphémer dont Asteri se fichait éperdument, les religieux ont donc œuvré pour faire disparaître ces transgressions de l'histoire. Humaine et femme de lettre par son passé, elle était rongée par l'ennui et l'immortalité était pour elle son plus lourd fardeau. Passionnée par la sculpture, elle trouvait l'imaginaire fantastique et était fascinée par le monde du rêve, en cherchait les limites, presque apeurée que l'infini porte bien son nom.

Elle fut choisie pour symboliser le quatrième sceau en l'honneur de sa plus belle prouesse : elle fut la première aether de cette planète à créer un monde complexe et achevé en ne comptant bien entendu pas Sympan. Jusqu'à lors, on pensait la chose impossible, seulement accessible à Sympan et elle démontra avec ferveur que l'imaginaire pouvait suppléer à une puissance qui faisait défaut. Elle symbolise pour tous les aetheri en ascension le courage et le libre arbitre parmi tous ces codes qui semblent empêcher l'aether d'agir et d'assumer pleinement son rôle. Elle détestait se résoudre à la fatalité et était grande ennemie d'Emvryo qui ne jurait que par ça. Pour elle, au contraire, imposer une fin c'était d'emblée interdire à la vie d'exister, la condamner à mort avant même de commencer et faire perdre à l'existence tout sens. Par sa philosophie, elle devint l'aether des causes les plus désespérées jusqu'à être priée des victimes de maladies incurables par exemple.

Theos : Theos était l'aether le plus controversé de toute sa génération et sûrement même de l'histoire : l'aether du chaos, du désordre. Lors de son élévation, Sympan avait déjà disparu et les esprits du temples n'étaient pas encore arrivés, ce laps de temps sans garde-fou a permis à Theos de s'élever parmi les dieux. Homme brillant, il était un génie des sciences, un sorcier comme on en voyait peu en ce temps. Amoureux des sciences occultes, il voyait le monde comme une immense balance où à tous les niveaux, des forces contraires s'attiraient et se repoussaient. Disciple de Noctis, il l'a rapidement trahi pour entrer en guerre contre les fidèles de Lampsi et se fonder une réputation avant de s'élever, appuyé par la déesse des océans qui détestait Lampsi et voyait en Theos le moyen idéal de s'en débarrasser en l'aidant à s'élever. Pour Theos, il n'y avait de meilleur moyen de faire prospérer un monde qu'en forçant l'ordre naturel, en ne laissant que les plus robustes et les plus intelligents survivre et en éliminant les faibles, tout le plaisir à ses yeux était dans le changement. Arrogant et toujours satisfait de sa parole, s'il aimait l'anarchie, il ne la désirait pas dans sa hiérarchie, tous ses religieux devaient suivre ses commandements au doigt et à l'oeil. Prié par les criminels, voleurs, démons et autres vermines, il avait toujours à coeur d'aider ceux qui étaient ignorés du reste des dieux qui, hypocritement selon lui, se voulaient pour l'harmonie alors que les guerres de religion étaient monnaie courante à cette époque, une contradiction que Theos ne supportait pas, lui qui disait assumer sa part de noirceur qu'il revendiquait comme non séparable de la part de lumière de chaque être.

Il symbolise le quatrième sceau car si les dieux ont honte de l'avoir laissé devenir aussi puissant, ils tiennent à ce que les massacres engendrés par Theos restent dans les mémoires et servent de leçon aux aetheri futurs. Theos était un maître d'Aeterna comme aucun autre aether ce qui lui donnait un avantage militaire écrasant même si personne ne sait ce qui a causé sa chute, certains disent même qu'il n'est jamais parti et d'autres insinuent que le monde qu'il avait créé s'est retourné contre lui, les autres aetheri se liguant contre lui pour en faire sa prison mais qui connait vraiment la vérité ?

Sympan : Le roi des rois, le seigneur, le créateur mais aussi et surtout, le déchu. On en sait tellement peu sur celui ou d'ailleurs celle qui a fait naître ce monde. Il ne reste plus rien des écrits le concernant, de veilles légendes perdues, les mortels, ses enfants, l'ont complètement oublié. D'où venait-il, quel était son but lorsqu'il désira créer le monde ? Illios dans ses mémoires racontait qu'il avait été créé en l'honneur de la planète natale de Sympan, que son nom était celui de la planète et la traduction la plus fiable que l'on ait d'Illios est "le coeur du savoir" en sachant que lumière et savoir sont tous les deux traduits par "Illi". On en a rapidement, peut-être trop, conclus que Sympan était natif du Soleil sans que personne n'ait pu établir la vérité, même les dieux de ce monde qui lui ont succédé. Il a créé les dimensions, les profondeurs, la vie selon son utopie, le mal comme le bien, le Yin comme le Yang dont le pouvoir n'est autre que le sien : celui de l'infini. Il symbolise évidemment le dernier sceau car il demeurera le plus grand de tous les aetheri, le plus sage, le plus habile dans toutes les compétences divines, celui qui quitta son monde pour fonder le nôtre.

Sympan est celui qui a choisi, le choix le plus lourd qu'un être peut faire et ce choix, c'est à votre tour de le faire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Dieux god of yy

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [EVENT] Omnia, la fête de tous les dieux
» Groupe #4 : Les dieux sont-ils avec ou contre nous ?
» Bob marley c'est dieux
» Après la folie des dieux....[PV Shion, Urio]
» Apprentis Dieux

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum RPG Vesperia :: 
« ACCUEIL »
 :: Quêtes
-